Le Turkestan. L'Asie en dix feuillets. Feuillet II

Description

Cette carte de 1909 représente le Turkestan, ou les terres de la Russie en Asie centrale, ainsi que les régions voisines en Perse, en Afghanistan, en Inde britannique et en Chine. La Russie avait acquis ses vastes possessions en Asie centrale, notamment les protectorats de Khiva et de Boukhara, durant la deuxième moitié du siècle précédent. La carte indique Boukhara comme la capitale de l'État du Turkestan et Tachkent, capitale actuelle de l'Ouzbékistan, comme le siège du gouvernement. Il s'agit de la seconde des dix cartes composant une série publiée par Hachette au début du XXe siècle dans le cadre de l'Atlas universel de Louis Vivien de Saint–Martin et Franz Schrader. Les autres cartes de la série sont : 1. L'Asie Mineure et le Caucase, 3. La Mongolie, 4. Le Japon, la Corée et la Mandchourie, 5. L'Arabie, 6. La Perse, l'Afghanistan et le nord–ouest de l'Inde, 7. Le nord–est de l'Inde et le Tibet, 8. La Chine, 9. Le sud de l'Inde et 10. L'Indochine. David Alexandrovich Aïtoff (1854–1933) fut l'un des contributeurs de la carte. Inventeur de la projection cartographique d'Aïtoff, il publia pour la première fois sa formule dans un article intitulé « Projections des cartes géographiques », qui parut dans l'Atlas de géographie moderne en 1889. La carte inclut un glossaire de termes russes et turcs. Elle fut prêtée par la Société américaine de géographie pour la conférence de paix de 1918–1919, convoquée pour établir les traités de paix au lendemain de la Première Guerre mondiale.

Dernière mise à jour : 16 février 2017