Croquis cartographique des terres entre l'Hari Roud et le Murghab. L'oasis de Tejen et les routes vers Merv

Description

L'année 1883 se situe entre deux événements marquants de la conquête russe en Asie centrale : le saccage de Geok–Tepe (aujourd'hui Gökdepe) en 1881 et la prise de Merv (l'actuelle Mary) en 1884. Cette carte de 1883 indique les routes et les rivières, et contient des informations topographiques sur la région adjacente à l'oasis de Tejen (ou Tedjen) et à l'oasis de Merv, à environ 130 kilomètres à l'est. Geok–Tepe et la cité voisine d'Achgabat ne sont pas incluses dans les limites de la carte (situées approximativement à 325 kilomètres à l'est de Merv). Entre sa campagne menée contre Geok–Tepe et son annexion de Merv, la Russie revendiqua le contrôle de la région, peu peuplée, de l'oasis de Tejen. Des survivants du massacre qui suivit la prise de Geok–Tepe s'étaient installés dans la région de Tejen et vivaient dans l'oasis précédemment inhabitée. Contrairement à la conquête de Geok–Tepe, l'annexion de Merv se fit par la ruse, plutôt que par de violents combats. La conquête de la ville fut facilitée par un autochtone du Daguestan (Daghestan en persan), un certain lieutenant Alikhanov. Alikhanov, dont les informations topographiques de Tejen sont incluses sur la carte présentée ici, se fit passer pour un marchand et conclut un accord commercial avec Merv. Au début de l'année 1884, il parvint à obtenir la capitulation de l'oasis en utilisant son talent oratoire et en avertissant la population locale des sévères représailles des Russes si elle devait leur résister. D'autres données cartographiques figurant sur la carte furent recueillies par le lieutenant–colonel Aminof, également baron, le lieutenant Visheslaftsef et Edmond O'Donovan. Les échelles de distance sont fournies en miles et en verstes. La carte fut lithographiée par Edward Weller et publiée dans le journal Les actes de la Société royale de géographie en 1883.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016