Hérat, en Afghanistan

Description

Cette superbe carte d'Hérat date de 1880, dernière année de la seconde guerre anglo–afghane (1878–1880). Elle montre les défenses impressionnantes de la ville et son plan approximativement carré. La partie sud et la plus imposante de la citadelle, « l'Ark » (du persan arg pour citadelle), s'élève encore aujourd'hui. Il s'agit de l'un des monuments majeurs d'Hérat, tout comme la mosquée du Vendredi (Jumma Musjid, dans le nord–est d'Hérat). Toutefois, les remparts ont été remplacés depuis longtemps par de larges boulevards. Les nombreux vignobles entourant la ville, ainsi que les jardins et les autres terres cultivées, constituent un des grands intérêts de la carte. Le gouverneur d'Hérat, Ayoub Khan (1857–1914), était le fils du souverain afghan Shir Ali Khan, mort en 1879 alors qu'il recherchait l'aide des Russes contre les forces britanniques qui avaient envahi l'Afghanistan. Shir Ali Khan fut succédé par un autre de ses fils, Mohammad Ya'qub Khan (règne : février–octobre 1879), qui adopta une politique conciliatoire à l'égard des Britanniques. Refusant de reconnaître les stratégies d'entente de son frère, Ayoub Khan attaqua en août 1880 les forces britanniques à Maiwand, près de Kandahar (à 483 kilomètres au sud–est d'Hérat, à vol d'oiseau). Après avoir infligé une débâcle aux Britanniques, il décida d'assiéger Kandahar, engagement qui fut appelé la bataille de Kandahar, mais il fut vaincu au début du mois de septembre de la même année. Après cette défaite, Ayoub Khan fut forcé de se réfugier en Perse. La bataille de Kandahar marqua la fin de la seconde guerre anglo–afghane et permit aux Britanniques de consolider le pouvoir d'Abdur Rahman Khân (règne : 1880–1901) comme souverain d'Afghanistan. La carte fut réalisée par l'éminent cartographe britannique James Wyld le Jeune (1812−1887). Formé à l'Académie royale militaire de Woolwich, Wyld rejoignit la maison d'édition cartographique de son père, avant d'hériter de la société. Wyld publia de nombreuses cartes, dont la plupart étaient destinées à satisfaire l'intérêt du public concernant les événements de l'époque, tels que les guerres anglo-afghanes, la ruée vers l'or en Californie et la guerre de Crimée. Produisant des cartes de grande qualité, il fut nommé géographe de la reine Victoria et du prince Albert.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

James Wyld, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

Herat, Afghanistan

Type d'élément

Description matérielle

1 carte ; feuille de 44 x 34 centimètres

Notes

  • Échelle : 1:12 000

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016