Les Passions de l'âme

Description

Les Passions de l'âme est un traité de philosophie morale, publié à Paris en 1649, dans lequel le philosophe René Descartes (1596−1650) examine la question des passions, c'est–à–dire les émotions pour les lecteurs contemporains. Selon Descartes, les passions relèvent du domaine de la nature et donc du corps. Elles ne sont pas en soi mauvaises pour l'esprit dès lors qu’elles sont soumises à la morale et au libre arbitre, qui sont capables de juger les passions. Si Descartes s’inscrit dans la longue tradition de la réflexion philosophique sur les passions, son approche psychologique est novatrice et annonce l'avènement de la neurophysiologie en tant que discipline scientifique. Dans le contexte de la vision mécaniste du vivant, de plus en plus populaire avec l'apparition de la science moderne au XVIIe siècle, Descartes conçoit le corps comme une machine autonome, d'où cette approche physiologique des passions de l'âme. Les passions ne sont plus des maladies, mais des manifestations naturelles dont il s'agit pour Descartes d'expliquer le fonctionnement. Descartes entretenait une correspondance avec la princesse Élisabeth de Bohême sur divers sujets philosophiques, parmi eux la question de la morale. Ce traité des passions de l'âme est le fruit de ces échanges.

Dernière mise à jour : 8 juillet 2015