La Peau de chagrin

Description

La Comédie humaine est un projet prométhéen, conçu par l'éminent écrivain Honoré de Balzac (1799–1850), voulant représenter dans sa totalité la société et l’homme de l'époque, à travers des romans et des nouvelles. De nombreux personnages sont récurrents dans plusieurs histoires constituant l'entreprise la plus large, et les évènements et les situations se font écho d’un texte à l’autre. L'ouvrage présenté ici, La Peau de Chagrin, deuxième roman à s’inscrire dans le cycle, est l’édition originale parue chez Gosselin en 1831. Le lecteur y suit le jeune Raphaël, à qui un vieil antiquaire donne une peau de chagrin. Celle–ci exauce les vœux de son propriétaire, mais écourte sa vie d’autant. Après une liaison malheureuse avec une femme cupide et froide, Raphaël devient riche et tombe amoureux. Toutefois, incapable de se séparer de son talisman, il se transforme en ermite, tombe malade et rend son dernier soupir dans les bras de sa bien–aimée. Dans le roman, Raphaël est confronté à un cruel dilemme : satisfaire ses désirs, mais disparaitre à rapide échéance, ou vivre une longue vie terne et grise, contrôlant méticuleusement ses émotions. Ne pouvant pas le résoudre, il meurt insatisfait de n’avoir su choisir. Pour de nombreux lecteurs, la peau de chagrin devient le symbole d’une société dominée par l’argent, où tout se compte et se calcule. Ce roman complexe fit l'objet de multiples interprétations, parfois contradictoires. Il s'agit également du premier grand succès littéraire de Balzac, faisant de lui un romancier phare de son temps.

Dernière mise à jour : 8 juillet 2015