Au pied du Sinaï

Description

Le 13 janvier 1898, Georges Clemenceau, politicien, journaliste, et cofondateur et propriétaire de la publication L’Aurore, publia dans son journal le célèbre manifeste J’accuse d'Émile Zola, défendant le capitaine Alfred Dreyfus contre les accusations de trahison et d'espionnage motivées par l'antisémitisme. Seulement trois mois plus tard, Clemenceau publia Au pied du Sinaï, collection de portraits de juifs de Galicie dont certains clichés pourraient être aisément taxés d’antisémitisme. Clemenceau était toutefois un ardent défenseur de Dreyfus et, en dépit des illustrations, le texte exprime avant tout l’admiration de l’auteur pour l’énergie d'un peuple qui, « possédant le plus précieux trésor, le don de vouloir et de faire », est parvenu à surmonter la haine et les persécutions. Très attaché au mouvement artistique de son temps, Clemenceau avait publiquement loué en 1894 le crayon mordant d'Henri de Toulouse–Lautrec, raison pour laquelle il lui demanda d'illustrer Au pied du Sinaï. Les illustrations incluent dix lithographies, une couverture et un cul–de–lampe. L'édition présentée ici fut limitée à 380 copies et imprimée sur papier spécial.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

H. Floury, Paris

Titre dans la langue d'origine

Au Pied du Sinaï

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

107 pages

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 8 juillet 2015