Le Procurateur de Judée

Description

Anatole France, de son vrai nom Anatole François Thibault (1844–1924), fut l'un des écrivains les plus célèbres de son temps. Journaliste, auteur prolifique, membre de l’Académie française dès 1896, il reçut le prix Nobel de littérature en 1921. Toutefois, il est de nos jours quelque peu sous-estimé. Écrit dans un style très classique, mais sur un ton ironique, Le Procurateur de Judée est un conte bref dont la chute visait à provoquer des réflexions sur l'histoire, la mémoire et la compréhension du monde. Le texte relate une conversation entre deux amis, Lamia et Ponce Pilate, qui au soir de leurs vies évoquent leurs souvenirs de Palestine. Pilate se remémore tout, à savoir son dégout des juifs et de leurs coutumes, ses rivalités avec d’autres fonctionnaires romains et les répressions militaires qu’il a menées. Rien ne lui échappe, sauf l'existence d’un obscur meneur qu’il a jadis condamné à mort : « Jésus, de Nazareth ! Je ne m'en souviens pas ». Il n'a aucun souvenir de l'acte pour lequel son nom restera à jamais dans l'histoire. Le texte parait le 25 décembre 1891 dans le journal Le Temps, sous le titre Conte pour le jour de Noël. Il est intégré l’année suivante dans le recueil L'Étui de nacre, qui parut le 28 septembre 1892. L'ouvrage présenté ici est une édition de luxe du Procurateur de Judée, publiée par Pelletan en 1902, avec 14 dessins d’Eugène Grasset (1841−1917), dans le style des bas–reliefs de la Rome antique.

Dernière mise à jour : 8 juillet 2015