Le premier livre de Amadis de Gaule

Description

Amadís de Gaula (Amadis de Gaule) est un roman de chevalerie écrit par Rodriguez de Montalvo, reprenant des histoires qui circulèrent dès les années 1360 dans la péninsule ibérique. L'œuvre d'origine, en espagnol, parut en 1508. Nicolas Herberay des Essarts la traduisit en français, incluant des ajouts et l'adaptant. Le premier livre de cette adaptation fut publié en 1540 dans l'édition grand format présentée ici. La narration relate les aventures d'Amadis, archétype même du chevalier. Le succès est immense, accentué par le parti pris de Des Essarts de scinder les récits en quatre volumes et de les publier consécutivement, introduisant sciemment le premier élément de suspense dans l'édition. Des Essarts publia à partir de 1540 un volume par an, y compris les livres écrits par Montalvo. Ses ouvrages et ses traductions seront repris par d'autres. Livre de chevet du roi François Ier (règne : 1515−1547) et de l'empereur du Saint Empire romain Charles Quint (règne : 1519−1556), Amadís de Gaule devient le roman emblématique de plusieurs générations, modèle d'un Moyen Âge disparu et fantasmé, et manuel de savoir–vivre pour les gentilshommes de l'époque. C'est d'ailleurs en réaction aux clichés engendrés par son retentissement que l'éminent romancier espagnol Miguel de Cervantès (1547−1616) écrivit Don Quichotte, dont le héros était l'émule d'Amadis. Traduit dans de nombreuses langues, Amadís de Gaule connaîtra une seconde fortune grâce aux opéras de Lully (1684), de Haendel (1715), de Johann Christian Bach (1779) et Massenet (1922).

Date de création

Informations d'édition

Denys Janot, Paris

Titre dans la langue d'origine

Le Premier livre de Amadis de Gaule, qui traicte de maintes adventures d'armes & d'amours, qu'eurent plusieurs chevaliers & dames, tant du royaulme de la Grand Bretaigne, que d'aultres pays

Type d'élément

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 8 mars 2016