La défaite de l'armée autrichienne près de Lviv

Description

Cette estampe, représentant une bataille entre les armées russes et autrichiennes près de Lviv (ville aujourd'hui en Ukraine, mais à l'époque appelée Lemberg et située en Autriche–Hongrie), est extraite de la collection d'affiches de style loubok de la Première Guerre mondiale, conservée à la British Library. La légende explique : « Selon le quartier général du commandant en chef, après une bataille de sept jours, notre armée s'empara des positions avancées et lourdement fortifiées près de Lviv, entre 15 et 20 verstes à l'est de la ville, et s'approchait des forts majeurs de Lviv. Le 19 août, après des combats intenses, les Autrichiens, mis en débandade, laissèrent derrière eux leurs armes légères et lourdes, leurs ravitaillements d'artillerie et leurs cuisines de campagne. Nos troupes et cavalerie d'avant-garde poursuivirent l'ennemi, qui perdit de nombreux hommes, morts, blessés ou prisonniers. Les forces autrichiennes détachées sur le front de Lviv étaient composées des 3e, 11e et 12e corps, ainsi que d'une partie des 7e et 14e corps. Le front semblait être complètement brisé. Alors qu'il battait en retraite au–delà de la rivière Hnyla Lypa, l'ennemi fut forcé d'abandonner 31 canons supplémentaires. Devant nos troupes, toutes les routes étaient encombrées de matériel d'artillerie, de véhicules et d'autres cargaisons. Au total, 150 canons furent saisis dans la région de Lviv ». Dans l'angle inférieur gauche de l'image, l'inscription « № 20 » indique qu'à l'époque de la parution de cette estampe, l'imprimerie qui la publia avait déjà produit 20 imprimés loubki sur la guerre. Cette image, comme de nombreuses autres de la collection, fut imprimée à la presse moscovite d'Ivan Sytin (1851–1934). À partir des années 1880, Sytin fut l'éditeur d'imprimés loubki le plus populaire et le plus accompli de Russie. Il publia également des livres populaires bon marché pour les ouvriers et les paysans, ainsi que des manuels et de la littérature pour enfants. La qualité de cette estampe est supérieure à celle de nombreuses images publiées dans d'autres imprimeries, grâce aux couleurs et aux tons parfaitement assortis, ainsi qu'à la multitude de petits détails visibles. Le loubok, mot d'origine russe, est une estampe populaire créée à partir de gravures sur bois ou à l'eau-forte, ou plus tard à l'aide du procédé lithographique. Les estampes, qui pouvaient s'accompagner d'un texte, étaient souvent caractérisées par des images simples, colorées et narratives. Pendant la Première Guerre mondiale, les loubki informaient les Russes des événements sur le front, remontaient le moral et servaient de propagande contre les combattants ennemis.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Société de lithographie I. D. Sytin, Moscou

Langue

Titre dans la langue d'origine

Разгром австрийской армии под Львовом

Type d'élément

Institution

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 19 juillet 2017