La bataille de Marijampolė

Description

Cette estampe, représentant la bataille près de Marijampolė (aujourd'hui en Lituanie), est extraite de la collection d'affiches de style loubok de la Première Guerre mondiale, conservée à la British Library. La légende explique : « Lorsque les troupes russes se retirèrent de la Prusse–Orientale pour des raisons stratégiques, elles durent non seulement affronter les troupes allemandes, mais également les habitants des villes et des villages allemands. Dans un petit village appelé Darkmen, toute la population allemande, y compris des jeunes femmes et des enfants de 12 ans, ouvrit le feu sur les troupes russes depuis les fenêtres des maisons, les toits des granges et les caves. Les villageois étaient armés de fusils militaires et de mausers. Les Russes furent forcés de combattre sur deux fronts. Nos vaillantes troupes, qui épargnèrent les civils, ne méritaient pas une telle violence insidieuse ». Dans l'angle inférieur gauche de l'image, l'inscription « № 64 » indique qu'à l'époque de la parution de cette estampe, en 1914, l'imprimerie qui la publia avait déjà produit plus de 60 imprimés loubki sur la guerre. Cette image, comme de nombreuses autres de la collection, fut imprimée à la presse moscovite d'Ivan Sytin (1851–1934). À partir des années 1880, Sytin fut l'éditeur d'imprimés loubki le plus populaire et le plus accompli de Russie. Il publia également des livres populaires bon marché pour les ouvriers et les paysans, ainsi que des manuels et de la littérature pour enfants. La qualité de cette estampe est supérieure à celle de nombreuses images publiées dans d'autres imprimeries, grâce aux couleurs et aux tons parfaitement assortis, ainsi qu'à la multitude de petits détails visibles. Le loubok, mot d'origine russe, est une estampe populaire créée à partir de gravures sur bois ou à l'eau-forte, ou plus tard à l'aide du procédé lithographique. Les estampes, qui pouvaient s'accompagner d'un texte, étaient souvent caractérisées par des images simples, colorées et narratives. Pendant la Première Guerre mondiale, les loubki informaient les Russes des événements sur le front, remontaient le moral et servaient de propagande contre les combattants ennemis.

Dernière mise à jour : 24 mai 2017