Les Belges inondant les Allemands

Description

Cette estampe, représentant les troupes allemandes en difficulté dans une inondation inattendue en Belgique, est extraite de la collection d'affiches de style loubok de la Première Guerre mondiale, conservée à la British Library. La légende explique : « Un exploit héroïque de la petite Belgique suscita l'admiration du monde entier. La Belgique, très cultivée, indignée par les attaques barbares des Allemands, décida de recourir à des mesures extrêmes pour sauver le pays. L'ensemble du nord de la Belgique est constitué de basses–terres, certaines au–dessous du niveau de la mer. Cette région est protégée des inondations par les dunes qui l'entourent. À certains endroits, ces dunes sont entrecoupées de barrages à écluses. Ceux-ci, érigés au fil des siècles, ne sont pas très élevés (entre 5 et 8 sazhens seulement). Ils possèdent toutefois de larges sommets sur lesquels les Belges construisirent des routes et plantèrent des allées d'arbres. Dans les zones où les vagues sont particulièrement hautes, les barrages furent renforcés par des rochers de granit. À marée haute, le niveau de la mer augmente jusqu'à quatre mètres par rapport au rivage, inondant de vastes étendues de basses–terres si une écluse est ouverte. Une inondation présente un coût élevé. Outre les dommages causés par les eaux elles–mêmes, la terre absorbe le sel, la rendant incultivable pendant de nombreuses années. Les principaux types de production en Belgique, le secteur minier et manufacturier, sont essentiellement développés dans le sud. Au nord, l'agriculture est prédominante, et les fermiers récoltent d'abondantes quantités de blé, de lin et de betteraves. Tout cela va désormais disparaître pendant quelques années. Les ingénieurs belges ont ouvert les écluses pour inonder une grande zone de 200 verstes carrées environ. Le système d'écluses aux barrages, qui régule le débit des eaux, était déjà utilisé par les anciens Égyptiens et Chinois. Lorsqu'une écluse contrôlant un flux hydrique est ouverte, l'eau dévale dans une région spécifique. Lorsque les eaux furent libérées, les Allemands subirent de lourdes pertes, car la vallée toute entière fut transformée en un immense marais, gênant les mouvements non seulement de l'artillerie, mais également de l'infanterie. Par conséquent, une armée allemande composée de deux corps ne put attaquer l'armée héroïque belge et aucune des batteries ennemies ne pourra se désembourber de ce sol marécageux et vaseux. Tant que le peuple est sauvé, tout peut être restauré. L'énergie créative est perdue seulement lorsque la nation elle–même est perdue. Nous sommes convaincus que cette petite nation de braves entrera dans la postérité à une place honorable et que l'histoire transmettra son courage et l'amour de son pays aux futures générations ».

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Société de lithographie et d'impression E. Konovalov & C., Moscou

Langue

Titre dans la langue d'origine

Затопление бельгийцами немцев

Type d'élément

Institution

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 19 juillet 2017