« Sur la nature des choses » et « Sur les temps » par Bède. Lettres par saint Jérôme et Pseudo–Jérôme. Dessins allégoriques avec commentaires et gloses

Description

Ce manuscrit contient deux ouvrages de l'érudit anglo–saxon Bède le Vénérable (673−735) sur les Computus (Calculs), De natura rerum (Sur la nature des choses) et De temporum ratione (Sur les temps), ainsi que des lettres par saint Jérôme et Pseudo–Jérôme. Vers la fin du XIe siècle, des dessins à la plume furent ajoutés au recto du feuillet 63, page à l'origine laissée blanche. Ils représentent des monstres composés de parties de différents animaux. En haut, la créature possède une tête d'oiseau avec des oreilles d'âne, une queue de dragon se terminant en une queue de paon, une aile avec un bras humain et une patte avec un sabot de bovin. La deuxième créature est dotée d'une tête de chien avec des bois de cerf ; elle tient dans ses bras et ses mains d'humain un gourdin, et ses pattes se terminent par des griffes ou des sabots. Les vers en latin accompagnant les dessins expliquent leur signification symbolique au Moyen Âge. Par exemple, un bec d'oiseau symbolise la loquacité et les bois de cerf l'arrogance. Les vers et les images devaient servir à des fins didactiques, dans les classes de latin et pour aborder les questions de philosophie morale. Le manuscrit appartint au monastère bénédictin de Tegernsee, puis il fut transféré à Munich en 1803.

Langue

Titre dans la langue d'origine

De natura rerum. De temporum ratione/Beda Venerabilis. Epistolae/Hieronymus Ps.-Hieronymus

Type d'élément

Description matérielle

94 feuillets : parchemin ; 33 x 22,5 centimètres

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Clm 18158
  • La description de cet ouvrage a été écrite par Bettina Wagner, de la Bibliothèque d'État de Bavière.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 23 mars 2017