Décret de Gratien

Description

Decretum Gratiani, également appelé Concordantia Discordantium Canonum, est un recueil de droit canonique rédigé en 1140 environ par Gratien, moine bénédictin d'Italie considéré comme le père de l'étude du droit canonique, qui enseigna au monastère des Saints–Nabor–et–Félix à Bologne. L'ouvrage fut utilisé à la faculté de droit de l'université de Bologne, puis dans d'autres universités européennes. Gratien s'inspira de canons existants issus des conciles tenus jusqu'au deuxième concile de Latran, en 1139, compris. Différent cas juridiques sont abordés à l'aide de causae (causes) fictives ou hypothétiques. Ce codex, datant du XIIe siècle, de l'abbaye de Schäftlarn, près de Munich, est le plus ancien manuscrit connu de Decretum Gratiani, incluant des illustrations complètes des causes individuelles. Les dessins à la plume furent exécutés sur un fond coloré dans les lettrines au début de chaque cause. Pour la cause 15, le cas d'un ecclésiastique est représenté avec virtuosité. Avant son ordination, l'ecclésiastique eut une liaison avec une femme, puis il commit un meurtre alors qu'il était prêtre et il est désormais présenté devant un tribunal par son ancienne maîtresse.

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

Decretum Gratiani

Type d'élément

Description matérielle

I + 182 feuillets : parchemin ; 43,5 x 29,5 centimètres

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Clm 17161
  • La description de cet ouvrage a été écrite par Karl–Georg Pfändtner, de la Bibliothèque d'État de Bavière.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 5 janvier 2017