Poèmes par Prudence

Description

Selon les registres d'inventaire, ce manuscrit faisait partie de la bibliothèque de l'abbaye de Saint-Emmeran avant l'an 993. Il contient les œuvres complètes de Prudence (né en l'an 348), qui sont aujourd'hui préservées dans leur intégralité dans seulement 30 manuscrits, malgré une grande popularité au Moyen Âge. Le manuscrit, produit en minuscules carolines par plusieurs mains, arbore 11 lettrines de couleur rouge brique, dessinées à la plume par deux illustrateurs. Deux d'entre elles incluent des éléments zoomorphes. L'initiale A dans « Ales diei nuntius » (Le héraut ailé du jour), au verso du feuillet 2 verso, représentant un coq avec un bouquet de feuilles, est placée au début du premier hymne, Ad Galli cantum (Au chant du coq). L'ajout de gloses entre les lignes et dans les marges par des mains ultérieures témoigne de l'application à comprendre correctement ce texte sophistiqué. Cette tradition remonte à Iso de Saint–Gall (mort en l'an 871 env.), éminent directeur de l'école monastique de l'abbaye de Saint–Gall, qui commenta les œuvres de Prudence. Le manuscrit, qui arriva à Munich en 1811, compte désormais parmi les collections de la Bibliothèque d'État de Bavière. Le poète chrétien Aurelius Clemens Prudentius naquit dans le nord de l'Espagne en l'an 348. Il composa des poèmes lyriques, didactiques et polémiques sur des thèmes chrétiens.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

Prudentii carmina

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

209 feuillets ; parchemin

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Clm 14395
  • La description de cet ouvrage a été écrite par Claudia Fabian, de la Bibliothèque d'État de Bavière.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 20 décembre 2016