Titurel le Jeune (manuscrit Fernberger–Dietrichstein)

Description

Ce codex, appelé Manuscrit Fernberger-Dietrichstein d'après le nom de ses anciens propriétaires, contient la deuxième partie de la longue légende chevaleresque d'Arthur et du Saint Graal. Il repose sur des fragments de Titurel par Wolfram von Eschenbach (1170−1220 env.), qui était considéré comme l'auteur de Jüngerer Titurel (Titurel le Jeune), ouvrage très populaire au Moyen Âge. Les études récentes indiquent qu'Albrecht von Scharfenberg (actif au XIIIe siècle) écrivit cette œuvre dans le style de Wolfram von Eschenbach. Ce manuscrit revêt une importance particulière pour son enluminure exceptionnellement riche, qui compte 85 miniatures à la gouache, certaines incluant de l'or, dont 29 illustrations pleine page. Les scènes de la vie courtoise et chevaleresque confèrent à ce codex un grand intérêt culturel. Les caractéristiques stylistiques des miniatures, qui démontrent l'influence évidente de la Bohême et particulièrement du nord de l'Italie, suggèrent qu'elles furent produites en Autriche, probablement au Tyrol. Le manuscrit fit longtemps partie de collections privées. Il appartint aux XVIe et XVIIe siècles à la famille Fernberger du Tyrol du Sud, qui l'utilisa comme album de famille.

Dernière mise à jour : 25 septembre 2015