Le point du jour pour les aveugles dans l'art de la composition

Description

Ṣubḥ al-a'shá (Le point du jour pour les aveugles), titre courant de ce chef-d'œuvre encyclopédique, fut compilé par l'érudit égyptien du Moyen Âge Ahmad al-Qalqashandi (1355 ou 1356−1418) pour les secrétaires de la chancellerie des sultans d'Égypte. Les érudits ont toujours utilisé cet ouvrage pour les informations qu'il contient sur un large éventail de thèmes culturels et littéraires, notamment l'histoire de l'Égypte et de la Syrie, les populations non musulmanes dans le monde musulman, l'administration et la formation d'un État, la calligraphie, les bibliothèques, et même les codes et la cryptologie. Ils produisirent également de nombreuses analyses critiques de la structure et des sources de l'ouvrage proprement dit. L'organisation pratique de Ṣubḥ al-a'shá est spécialement appréciée. Bien que le livre ne comporte pas d'index général au sens moderne, l'abondance des titres et des sous-titres facilite sa consultation. Il ne s'agit pas d'une anthologie littéraire, mais il mêle la poésie et particulièrement la prose du début de l'islam à l'époque de l'auteur. On sait étonnamment peu de choses sur l'auteur. Il naquit à Qalqashandah, ville du delta égyptien, au sein d'une famille connue pour ses origines tribales arabes. Il reçut de ses professeurs à Alexandrie et au Caire une éducation classique. À un âge moyen, al-Qalqashandi fut nommé secrétaire à la cour du sultan mamelouk égyptien Barquq (mort en 1399), ce qui explique pourquoi il est souvent plus considéré comme un fonctionnaire de l'administration qu'un historien ou qu'une autorité littéraire. Il savait exactement quelles étaient les compétences et les connaissances requises pour devenir un bureaucrate brillant. Il servit dix ans auprès de Barquq et il consacra une décennie à la compilation de Ṣubḥ al-a'shá, probablement durant sa vie professionnelle et sa retraite. L'ouvrage fut imprimé au Caire entre 1913 et 1922 sous la supervision de Muhammad 'Abd al-Rasul Ibrahim, éditeur en chef littéraire de la presse du gouvernement (al-Matba'ah al-Amiriyah), qui fournit un bref commentaire sur l'importance et l'organisation du livre, ainsi qu'une courte biographie de l'auteur. Cette édition compte 14 volumes.

Dernière mise à jour : 9 avril 2015