Carte du Guatemala : tirée du relevé conservé dans les archives de ce pays, 1826

Description

Le 1er juillet 1823, une assemblée constituante nationale guatémaltèque déclara que les provinces qui composaient la Capitainerie générale espagnole du Guatemala, également connue sous le nom de Royaume du Guatemala, étaient « libres et indépendantes de l'ancienne Espagne, du Mexique et de toute autre puissance ». On appela le nouveau pays les Provinces-Unies d'Amérique centrale. Il comprenait les provinces du Guatemala, du Honduras, du Nicaragua, du Salvador et du Costa Rica. Cette carte réalisée par Aaron Arrowsmith (1750-1826) en 1826 couvre donc le territoire de l'ensemble de la fédération et non pas seulement du Guatemala. Arrowsmith, qui basa sa carte sur un ancien levé conservé dans les archives de la ville de Guatemala, était un célèbre cartographe et hydrographe londonien auprès du roi. Cette carte fut critiquée par la suite aux États-Unis et en Amérique latine, car elle semblait favoriser la position de la Grande-Bretagne dans son litige avec le Guatemala à propos du territoire qui devint le Honduras britannique (aujourd'hui Belize). La fédération des Provinces-Unies d'Amérique centrale fut dissoute  à la fin des années 1830, mais les pays membres conservèrent les frontières qu'ils avaient eues dans son cadre.

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015