Recueil de mots pour usage quotidien

Description

Le setsuyōshū (recueil de mots pour usage quotidien) est un type de dictionnaire japonais de la fin de la période Muromachi (fin du XVIe siècle), classé selon l'ordre iroha (alphabet phonétique japonais) et sous–divisé en catégories sémantiques. Ce livre est l'un des premiers dictionnaires de ce type jamais publiés. Il fut créé pour enseigner au peuple comment écrire certains mots en kanji (caractères chinois) et leur permettre de rédiger des lettres ou des documents. L'ouvrage ne contient presque pas d'exemples ou d'explications. Si la date de parution n'est pas indiquée, une hypothèse de longue date soutient qu'il fut publié par Manjūya Sōji (également connu sous le nom d'Hayashi Sōji et de Rin Sōni, 1498–1581). Le livre est également appelé Manjūya-bon Setsuyōshū (Recueil de mots pour usage quotidien du marchand de manjū). Manjūya Sōji, érudit de waka (littéralement, poèmes japonais) et marchand, vécut à Nara. Un de ses ancêtres aurait été un Chinois de la dynastie Yuan, qui accompagna un moine japonais de retour dans son pays après des études en Chine et qui apprit aux Japonais comment préparer les manjū (petits pains cuits à la vapeur). Sōji dirigea l'entreprise familiale, un manjūya (magasin de manjū), étudia la littérature japonaise et chinoise auprès des plus grands érudits de l'époque, tels que Kiyohara Nobukata (1475–1550), et aurait maîtrisé le renga (poésie collaborative). Bon nombre des Manjūya-bon Setsuyōshū existants encore aujourd'hui sont incomplets, mais la qualité d'impression et l'état de cette version sont excellents. Il s'agit d'un livre compact au format horizontal long, conçu pour faciliter son utilisation par le lecteur.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Rin Sōni

Langue

Titre dans la langue d'origine

節用集

Type d'élément

Description matérielle

1 livre : 14 x 20,8 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 19 juin 2017