Le moine fou de la Lune, ou La contemplation intense de la Lune

Description

Cet ouvrage est une anthologie illustrée en couleur, publiée en 1789 par Tsutaya Jūzaburō (1750−1797), éditeur de la période Edo (1600−1868). Il compte 72 kyōka (poèmes japonais humoristiques ou satyriques de 31 syllabes) sur la Lune, ainsi que cinq peintures de Kitagawa Utamaro (1753–1806 env.), artiste du style ukiyo–e. Le titre, Kyōgetsubō (Le moine fou, ou la contemplation intense, de la Lune), fait allusion à un homme devenu fou à cause de la Lune. Il s'agirait d'une référence au poète Gyōgetsubō (Reizei Tamemori 1265−1328), fondateur de la lignée des poètes de kyōka. Ki no Sadamaru (1760–1841) sélectionna les poèmes et écrivit la préface de l'ouvrage. La Lune est présente sur chacune des peintures. La première, Akashi, est inspirée d'une scène de Genji Monogatari (Dit du Genji), où le seigneur Genji regarde la Lune depuis la baie d'Akashi. Sur la seconde, dans le style de peinture à l'encre, un bûcheron observe la Lune depuis le sommet d'un pont. La troisième peinture représente une scène de tsukimi (contemplation de la Lune) à Yoshiwara. La quatrième montre la Lune s'élevant au-dessus d'un flanc de montagne, tandis qu'une famille de fermiers travaille au premier plan. La cinquième peinture représente un palais situé sur la Lune. L'ordre des images varie selon l'exemplaire de l'ouvrage. Utamaro réalisa également des peintures pour deux autres œuvres, Ginsekai (Le monde d'argent, sur la neige) et Fugen–zo (La statue de Fügen, sur les fleurs), permettant d'intégrer le livre présenté ici à une trilogie sur la neige, la Lune et les fleurs. Si la première de couverture de cet exemplaire fut ajoutée à une date ultérieure, le bandeau de titre collé serait celui d'origine. Ce volume est une première édition contenant des images superbement imprimées.

Dernière mise à jour : 2 juillet 2015