Règles de formation du corps des hatamoto (grands samouraïs du shogun)

Description

Cet emaki (rouleau illustré horizontal) représente un cortège en formation de combat partant au champ de bataille. Il mesure 13 mètres de long. À première vue, il est semblable à Kan'ei Gyōkoki (Récit d'une visite impériale au cours de la période Kan'ei), dont les images et les caractères furent imprimés à l'aide de blocs d'impression. Toutefois, cette technique ne fut pas employée pour les personnages et les chevaux, qui furent apposés avec des tampons. Étonnamment, un petit nombre de tampons furent utilisés en réalité. Seulement cinq tampons servirent à créer les 54 soldats à cheval visibles sur le rouleau. Les couleurs peintes à la main et l'ajout d'étendards et de drapeaux identifiant le général permirent de leur donner une apparence différente. Les titres officiels (tels que le commissaire chargé des drapeaux ou des lances) sont inscrits à l'encre noire. Bien qu'il existe d'autres ouvrages du même type, aucune autre œuvre ne possède le même schéma, car il ne s'agit pas d'une impression traditionnelle. En outre, les tampons utilisés varient légèrement selon l'ouvrage. Au cours de la période Edo (1603–1867), l'étude systématisée de la guerre moderne émergea comme un nouveau domaine d'apprentissage, avec l'apparition de plus de 60 écoles différentes. Les documents illustrant les formations de combat, tels que ce rouleau, étaient vraisemblablement utilisés dans l'étude de la guerre. Le besoin d'images illustrant des multitudes de soldats et de chevaux donna naissance à ce type d'ouvrage, qui fut produit en petit nombre. L'utilisation des tampons simplifia et accéléra les procédés de production et de reproduction.

Dernière mise à jour : 9 décembre 2014