Le conte de Kiều

Description

L'ouvrage présenté ici est un manuscrit de Truyện Kiều (ou Kim Văn Kiều ; Le conte de Kiều) par Nguyễn Du (1765−1820), vraisemblablement le poème le plus important de la littérature vietnamienne. Il est écrit en Chữ Nôm (caractères sino-vietnamiens). L'histoire est inspirée d'un roman chinois Ming du XVIIe siècle, que Nguyễn Du découvrit alors qu'il voyageait en Chine en 1813. L'intrigue décrit les circonstances politiques et sociales chaotiques du Vietnam au XVIIIe siècle, causées par les querelles politiques internes. L'histoire prend pour thème la dévotion filiale, un des principes majeurs du confucianisme. Dame Vuong réalise son rêve lorsqu'elle donne naissance à deux filles magnifiques, Thuy Kieu et Thuy Van, et plus tard à un garçon nommé Vuong Quan. Pendant 15 ans, la vie de Thuy Kieu connait de grands malheurs et elle sacrifie son propre bonheur pour sauver sa famille de la disgrâce. Elle survit à tous les obstacles jusqu'à ce qu'elle rejoigne finalement son fiancé Kim Trong. Cependant, cette réunion n'apporte pas la moindre joie à Kiều, qui choisit de dévouer sa vie à servir sa famille comme l'exigeait le devoir filial. Des critiques littéraires affirmèrent que l'histoire était une allégorie de la culpabilité et des sentiments conflictuels de Nguyễn Du après avoir accepté de travailler pour le nouveau régime (la dynastie Nguyễn, 1802−1945), indirectement impliqué dans le renversement de son ancien maître. Ce comportement était inacceptable dans la société vietnamienne confucéenne traditionnelle, car il équivalait à trahir la piété filiale. Par conséquent, le thème de l'histoire était particulièrement poignant pour Nguyễn Du, qui naquit dans une grande famille de mandarins et dont le père servit en tant que ministre de haut rang sous la dynastie Lê.

Dernière mise à jour : 3 avril 2015