À la leçon de danse

Description

Cette photographie des élèves de l'École de chorégraphie académique de Moscou au théâtre Bolchoï (aujourd'hui l'Académie chorégraphique d'État de Moscou) fut prise par le photographe Leonid Zhdanov (1927−2010) pendant une classe de danse en 1972. L'histoire de l'école de danse de Moscou remonte à la fin du XVIIIe siècle. L'impératrice Catherine la Grande fonda l'école, qui fut nommée la Maison de l'enseignement. Les premiers professeurs de danse vinrent d'Italie et de France. Le ballet commençait tout juste à entrer dans la culture russe, alors qu'il s'était déjà démocratisé en Europe. L'école était réservée aux enfants pauvres et aux orphelins, car la noblesse n'était pas censée se produire sur scène. Outre la danse, les enfants apprenaient le mime, la musique, l'histoire, la littérature, l'arithmétique, l'écriture et la religion. Après avoir terminé leur scolarité, les artistes nouvellement formés entraient dans les théâtres impériaux ou dans des compagnies privées. Non seulement les Russes maîtrisèrent rapidement la science européenne de la danse, mais ils introduisirent également leurs propres caractéristiques nationales dans l'art du ballet. Au milieu du XIXe siècle, la Russie avait sa propre école nationale de danse. Les danseurs qui avaient été formés à Moscou différaient de ceux formés à l'école de danse de Saint-Pétersbourg, la capitale du pays. La proximité de la cour impériale avec ses règles d'étiquette influençait les performances artistiques des danseurs. Le ballet de Saint-Pétersbourg valorisait la beauté et la pureté de la forme de danse et la noblesse sobre des manières. À Moscou, les qualités artistiques et émotives de la danse étaient essentielles. Ces différences entre les deux principales écoles russes sont encore vraies aujourd'hui. Zhdanov, ancien danseur du Bolchoï et professeur de chorégraphie pendant 50 ans, fut également photographe de danse professionnel durant la majeure partie de sa carrière. Ses photos sont spontanées et fixent sur la pellicule les mouvements, les humeurs et les émotions des danseurs capturés sur le vif. L'œuvre de bienfaisance « Renaissance de l'art » à Moscou détient cette image et le reste des archives de Zhdanov.

Dernière mise à jour : 3 février 2015