Le mystérieux Kasian Goleizovsky

Description

Cette photographie, prise par le photographe Leonid Zhdanov (1927-2010), provient d'une série sur le chorégraphe Kasyan Goleizovsky (1892-1970). Elle fut prise au cours de la mise en scène du ballet Layla et Majnoun sur la musique de Serge Balasanyan. Elle montre Natalia Bessmertnova (1941-2008) et Goleizovsky dans la salle de répétition du théâtre Bolchoï. Bessmertnova rejoignit le Bolchoï en 1961. Elle y brillera comme danseuse étoile pendant plus de trois décennies. Goleizovsky fut inspiré par les idées novatrices de deux chorégraphes remarquables, Alexander Gorsky et Michel Fokine, et ses intérêts dépassaient son travail au Bolchoï. Il créa des danses pour des spectacles dans des cabarets, music-hall, cirques, théâtres dramatiques (avec Stanislavsky, Nemirovitch-Dantchenko, Meyerhold, Taïrov) et un film. Sa propre compagnie de studio, Ballet de chambre, devint la plate-forme de son expérimentation créatrice. Il exécuta un travail de pionnier de la danse moderne et influença toute une génération de chorégraphes novices dont Georgi Balanchivadze (le futur George Balanchine). Goleizovsky refusa l'offre de Serge Diaghilev de mettre en scène Le pas d'acier de Serge Prokofiev pour les Ballets Russes de Monte Carlo, prétextant que la musique « n'est pas adaptée à la danse », alors qu'il créa d'autres ballets pour le jazz. Goleizovsky tomba en disgrâce durant une trentaine d'années. Banni des théâtres d'État comme esthète décadent, étranger à l'idéologie de l'art soviétique, il fut incapable de travailler comme chorégraphe du début des années 1930 à la fin des années 1950. Sa seule percée au cours de cette période eut lieu en 1934 lorsqu'il mit en scène au Bolchoï les « Danses polovtsiennes » dans l'opéra de Borodine Prince Igor. Les nombreuses photographies prises par Zhdanov de Goleizovsky le montrent créant des danses et donnent un aperçu de ses méthodes de travail avec les danseurs. Zhdanov, ancien danseur du Bolchoï et professeur de chorégraphie pendant 50 ans, fut également photographe de danse professionnel durant la majeure partie de sa carrière. Ses photos sont spontanées et fixent sur la pellicule les mouvements, les humeurs et les émotions des danseurs capturés sur le vif. L'œuvre de bienfaisance « Renaissance de l'art » à Moscou détient cette image et le reste des archives de Zhdanov.

Dernière mise à jour : 4 janvier 2016