Le pilier des préceptes divins

Description

'Umdat al-farā'iz (Le pilier des préceptes divins) est un livre de 1914 sur le droit de l'héritage tel que décrit dans la charia (loi islamique). Dans les premières pages, l'auteur, Nik Muhammad, fait solennellement l'éloge du souverain afghan Habibullah Khan (règne : 1901–1919). Il raconte que le livre fut écrit sur décret du prince Mu'in al-Saltana (c'est–à–dire, le fils d'Habibullah, 'Inayatullah Khan, qui allait brièvement servir en 1929 en tant que souverain d'Afghanistan) et imprimé par procédé lithographique à la presse Dar al-Saltana à Kaboul. L'ouvrage aborde les différentes catégories d'héritiers et leur part d'héritage correspondante. Il contient également des parties consacrées aux opérations mathématiques impliquant des fractions. Le texte est ponctué de vers poétiques comportant généralement un précis du sujet examiné. Une tabṣira (clarification) et un taqrīẓ (panégyrique) figurent à la fin de l'ouvrage. La tabṣira est un commentaire moral sur la nature éphémère de la vie, exprimé ironiquement du point de vue d'une personne défunte. Le taqrīẓ, qui loue Habibullah sans faire référence à 'Inayatullah, inclut la première mention du nom de l'auteur et indique le nom de son père (un certain Hajji Muhammad de la province montagneuse de Parwan, au nord de Kaboul). Il recommande également l'utilisation du texte par les élèves de seconde et de troisième année de l'école Habibiya, fondée par Habibullah Khan.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Dār al-Salṭanah, Kaboul

Langue

Titre dans la langue d'origine

عمدة الفرائض

Type d'élément

Description matérielle

88 pages ; 26 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016