À propos du temps, À propos des idées divines, À propos de la matière et de la forme, Réponse sur l'universel et À propos de l'universel

Description

Ce codex contient quatre traités philosophiques du théologien et réformateur anglais John Wycliffe (également John Wyclif, 1330−1384 env.), à savoir De tempore (À propos du temps), également appelé De individuatio temporis, De ydeis (À propos des idées divines), ou De ideis, De materia et forma (À propos de la matière et de la forme) et De universalibus (À propos de l'universel). Le manuscrit inclut également un ouvrage d'un auteur non identifié, intitulé Replicacio de universalibus (Réponse sur l'universel). Selon le colophon, le volume fut écrit par Jean Huss, un des premiers partisans de la réforme ecclésiastique. Celui-ci le termina le jour de la Saint-Jérôme, le 30 septembre 1398, année où il débuta sa carrière en tant que professeur à l'université de Prague. Le codex est l'unique grand ouvrage de la main de Huss, qui subsiste encore aujourd'hui. Huss y ajouta des annotations, en partie en tchèque, dont certaines sont vivement polémiques et critiques vis-à-vis des Allemands. Doté d'une reliure en vélin souple avec une tranche renforcée, le volume est un bel exemple de manuscrit d'université écrit rapidement et abrégé. Jean Huss (Jan Hus) naquit en 1370 environ, à Husinec, en Bohême du Sud (dans l'actuelle République tchèque). Alors qu'il était prédicateur de la chapelle de Bethléem et recteur de la faculté de philosophie de l'université de Prague au début du XVe siècle, il mit en avant la nécessité d'une Église nationale et l'importance de la Bible comme autorité unique de la foi et de la vie des chrétiens. Fortement influencés par Wycliffe, Huss et ses idées reçurent un fort appui de la part des étudiants tchèques de l'université, mais pas de leurs homologues allemands. Les étudiants allemands, qui avaient par conséquent quitté Prague, fondèrent une nouvelle université à Leipzig. Après avoir été reconnu coupable d'hérésie lors du concile de Constance, Huss fut brûlé sur le bûcher en 1415. En 1648, durant son occupation de Prague à la fin de la guerre de Trente Ans, l'armée suédoise confisqua le manuscrit, puis l'apporta en Suède.

Date de création

Date du sujet

Titre dans la langue d'origine

De tempore; De ydeis; De materia et forma; Replicacio de universalibus; De universalibus

Type d'élément

Description matérielle

292 pages : parchemin ; 22 x 14,3 centimètres

Notes

  • Cote : A 164

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017