Le journal occulte

Description

Ockulta dagboken (Le journal occulte) est un journal intime tenu pendant 12 ans, de façon intermittente, par l'auteur et dramaturge suédois August Strindberg (1849−1912). Il compte 300 feuillets, du premier écrit à Paris en 1896 à la dernière entrée ajoutée à Stockholm en 1908. Strindberg commença son journal dans l'intention de garder une trace écrite des personnages et des incidents qui, bien qu'apparemment insignifiants, lui semblaient importants. Il y consignait également des coïncidences étranges, des rêves, des expériences de clairvoyance, des citations de la Bible, ainsi que des extraits d'autres livres, rarement accompagnés de commentaires. Petit à petit, les entrées de Strindberg commencèrent à ressembler davantage à celles d'un journal documentaire, incluant des contacts sociaux et professionnels, des commentaires sur des activités quotidiennes, des références à des livres qu'il avait lus, etc. Il colla sur les pages du journal intime des articles de journaux qui avaient attiré son attention, ayant souvent trait à des expériences et des incidents surnaturels, ainsi qu'à des événements publics qui l'intéressaient. Ce journal intime est une ressource précieuse pour l'étude des œuvres de Strindberg composées durant les années sa tenue, telles que le roman autobiographique écrit en français intitulé Inferno (1896−1897), la trilogie dramatique Till Damaskus (Le chemin de Damas, 1898−1904) et la pièce de théâtre Spöksonaten (La sonate des spectres, 1907).

Dernière mise à jour : 12 novembre 2014