Esquisse, sans titre, en vers des devoirs islamiques

Description

Ce manuscrit arabe sans titre est une urjūza (versification) de Muqaddimat Ibn Rushd (Introduction d'Ibn Rushd). Il s'agit d'un ouvrage de jurisprudence islamique malikite par Ibn Rushd al-Jadd (le grand-père), également connu sous le nom d'Abū al-Walīd Muḥammad ibn Aḥmad (1058−1126 env.), à ne pas confondre avec son fameux petit-fils, le philosophe Abu al-Walid Ibn Rushd (1126−1198). Cette versification, souvent appelée Naẓm muqaddimat Ibn Rushd (La versification de l'Introduction d'Ibn Rushd), est attribuée à 'Abd al-Rahman ibn 'Alī al-Ruq'ī al-Fāsī (mort à Fès, aujourd'hui au Maroc, vers le 2 juillet 1455). Le poème décrit les devoirs des musulmans lors des rituels fondamentaux de la religion, comme la prière, le jeûne, l'aumône et le pèlerinage, ainsi que les procédures pour l'ablution avant la prière. Les prescriptions sont détaillées. Par exemple, les strophes sur l'al-zakat (l'aumône) indiquent le montant approprié à verser pour les revenus issus de l'agriculture et de l'élevage, avec des instructions spécifiques aux produits tels que les dattes, les olives, l'huile d'olive, le bétail et les chameaux. Les parties sur l'al-wudhu' (ablution) fournissent des informations détaillées sur les parties du corps à nettoyer et dans quel ordre, la pureté de l'eau utilisée lors du nettoyage et comment faire en l'absence de point d'eau. Le poème, de 19 pages, est rédigé en écriture maghrébine (d'Afrique du Nord). Il est encadré de simples bordures ornementales, et les en-têtes de rubrique sont écrits en rouge. Le manuscrit est relié avec trois autres ouvrages : Les secrets cachés de la pensée claire, Fatwa sur le millénaire et Mémorandum sur la question posée par le juif sur la volonté divine.

Dernière mise à jour : 24 août 2016