Correction de « La méthode », ou « Minhaj al-talibin », par an-Nawawi

Description

Ce manuscrit est composé de cinq volumes d'un ouvrage de droit islamique qui en comptait six (le second volume est manquant). Ce manuel pratique était destiné aux juges de la tradition juridique chaféite. Il fournit des principes et des précédents, accompagnés de quelques-unes des digressions, notamment linguistiques, fréquentes dans les écrits juridiques. L'ouvrage aborde de nombreux thèmes, dont le traitement des prisonniers de guerre, les boissons alcoolisées et le jeu d'échecs. Bien que le manuscrit soit attribué au juriste 'Umar ibn Raslan al-Bulqini (1324−1403), rien n'indique la paternité exacte ou même son titre, suggérant qu'il fut probablement écrit par un autre des érudits de cette famille. Les avis juridiques cités dans l'ouvrage reposent sur de nombreuses sources, mais ils sont principalement fondés sur Kitab al-Umm (al-Umm signifie « l'exemplaire »), de Muhammad ibn Idris al-Shafi'i (767 ou 768−820), et Minhaj al-Talibin (manuel du XIIIe siècle sur le droit chaféite des successions), d'an-Nawawi. Cet ouvrage ne fut jamais édité. L'auteur présumé du livre fut le fondateur d'une éminente famille de juristes parfois confondue avec une autre dans la littérature biographique. Il est considéré comme le juriste le plus célèbre de son temps, et ses opinions étaient constamment sollicitées, l'empêchant de terminer bon nombre des ouvrages qu'il avait commencés. Chaque volume, à l'exception du quatrième, présente comme en-tête l'inscription d'un waqf (donation) d'un certain 'Abd al-Basit ibn Khalil al-Shafi'i. Les volumes, incluant des pages de garde marbrées, sont bien reliés. Le texte fut écrit par plusieurs mains. Le quatrième volume, vraisemblablement copié séparément à une époque différente, est en mauvais état. De nombreuses pages sont déchirées ou ont été endommagées par les vers, et il manque la déclaration de legs.

Dernière mise à jour : 24 août 2016