Alphabet des cinq parties du monde

Description

Cet abécédaire constitué de planches lithographiées en couleurs, publié à Paris en 1863, propose une approche anthropologique. Chaque lettre est associée à un pays représenté par des personnages en costume folklorique, le plus souvent un couple, censés incarner un lieu et ses habitants. Ces représentations empreintes d'un certain romantisme tiennent plus du costume de théâtre que de l'anthropologie, et sont très approximatives voire fantaisistes. Ainsi, à la lettre Q, le Québec est représenté par une femme en costume oriental, et l'on aperçoit un minaret et des coupoles en arrière-plan. Le style des illustrations est caractéristique de la production de Jean-Charles Pellerin, un des principaux éditeurs des « images d'Épinal ». Cette représentation de l'autre s'inscrit dans une tradition ancienne en Occident, remontant aux voyages des grandes découvertes. La colonisation, les grandes expéditions d'exploration, ainsi que le développement des moyens de communication tels que le chemin de fer, attisèrent la curiosité pour le vaste monde, besoin que ce livre tenta de satisfaire.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Pellerin, Épinal

Type d'élément

Description matérielle

24 lithographies non numérotées ; 17 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 31 juillet 2014