Pièce du jeu d'échecs de Charlemagne : le pion

Description

Ce célèbre jeu d'échecs dit « de Charlemagne » fit jadis partie du trésor de la basilique de Saint-Denis. Il fut fabriqué près de Salerne, en Italie, à la fin du XIe siècle. Selon une vieille légende, il aurait appartenu à Charlemagne qui l'aurait reçu de la part du calife Haroun al-Rachid. Ce ne fut en réalité pas le cas, car les Arabes introduisirent le jeu d'échecs en Occident deux siècles après le règne de Charlemagne (762−814). De dimensions inhabituelles, ces pièces ont une fonction symbolique et non ludique. Les cavaliers mesurent 12,3 centimètres, et les pions 8 centimètres. Le fou y est représenté comme un archer prêt à décocher une flèche. Le jeu lui-même constitue un système symbolique exemplaire, permettant d'appréhender la place de chacun dans la société médiévale. En 1793, à la suite des confiscations révolutionnaires, l'échiquier « de Charlemagne » entra dans les collections de la Bibliothèque nationale de France. Il est désormais conservé au département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque. Le jeu est incomplet. Alors que l'inventaire de 1534 comptait trente pièces, il n'en restait plus que 16 à la Révolution.

Dernière mise à jour : 31 juillet 2014