Recueil de passions du vénérable seigneur du couvent de Žilina (Le passional de Žilina)

Description

Passionale Domini Venerabilis Conventvs Solnensis (Recueil de passions du vénérable seigneur du couvent de Žilina), généralement appelé le Passional de Žilina, contient plusieurs manuscrits musicaux. Deux recueils sont ici inclus. Le premier, intitulé Harmonia pastoralis (Harmonie du berger), contient deux messes de Noël en slovaque et en latin, avec des chants de Noël et des pastorales folkloriques slovaques, ainsi que l'antiphone latin « Tota pulchra es » (Tu es toute belle). Le second recueil, Prosae pastorales (Chants du pasteur), est composé de chants et de pastorales de Noël, du Nouvel An et de l'Épiphanie, dont le célèbre chant « Do lesa, do hory valasi » (Dans la forêt, dans les montagnes, bergers). L'ouvrage inclut également des compositions musicales en quatre parties pour le dimanche des Rameaux, basé sur l'Évangile de saint Matthieu, et du Vendredi saint, basé sur l'Évangile de saint Jean. Des années 1930 jusqu'à récemment, l'ouvrage fut attribué à Edmund Pascha (1714–1772). Également connu sous le nom de Claudianus Ostern, ce prêtre franciscain, compositeur, poète et organiste vécut et travailla dans les églises et les monastères franciscains à Hlohovec, à Prešov et à Žilina à partir de 1731. De nouvelles recherches permirent de déterminer que Pascha réalisa les magnifiques peintures pleine page représentant sainte Barbe, sainte patronne de l'église franciscaine de Žilina, la Crucifixion, son autoportrait et 22 ornements. Cette étude tardive confirme que les œuvres furent composées à Žilina en 1766 par le frère de Pascha, le franciscain Georgius (ou Jozef) Juraj Zrunek (1736–1789), organiste et copiste qui produisit également deux messes de Noël. Après son ordination en 1755, Juraj Zrunek servit à Hlohovec en tant que prêtre, puis comme organiste et prédicateur dans plusieurs cloîtres franciscains, notamment en Slovaquie. Il fut actif à différentes reprises à Žilina, où il collabora avec Edmund Pascha. Il mourut à Nižná Šebastová en 1789. Juraj Zrunek arrangea et écrivit diverses compositions musicales destinées aux églises.

Dernière mise à jour : 5 janvier 2017