Antiphonarium Bratislaviense

Description

Ce feuillet enluminé, avec notation musicale gothique messine, provient du codex liturgique du chanoine Jan Han, membre du chapitre de Bratislava et acquéreur de cet antiphonaire. L'initiale « S » (Sanctum), enluminée des deux premiers martyrs de l'Église chrétienne, saint Étienne et saint Laurent, et de saint Guy, est accompagnée de l'inscription Illorum effusus nos in patientia firmet (Leur patience nous a raffermis), qui indique 1487 comme date d'exécution du fragment. Le motif de la martre et le l'oiseau est visible dans la partie inférieure de la décoration en feuilles d'acanthe dans la marge de gauche, et les plantes ornementales typiques sont embellies de ronds dorés caractéristiques, ressemblant à des cibles. Ces éléments permettent d'identifier l'atelier qui réalisa l'ouvrage. À cette époque, le chapitre de Bratislava et certains bourgeois commandèrent des manuscrits enluminés du peintre de Salzbourg Ulrich Schreier, qui travaillait alors à Vienne et à Klosterneuburg. Plusieurs manuscrits illustrés de membres bratislaviens de Schreier indiquent que ce dernier fit peut-être partie d'un atelier de Bratislava. Les codex enluminés de la bibliothèque du chapitre de Bratislava furent inscrits au Registre de la Mémoire du monde de l'UNESCO en 1997.

Dernière mise à jour : 11 août 2017