Train d'évacuation balayé par l'ouragan de la Fête du travail de 1935

Description

Le 2 septembre 1935, un puissant ouragan ravagea le centre des Keys, en Floride. Appelé l'ouragan de la Fête du travail, il s'agit de la première tempête de catégorie 5 à frapper les États-Unis, depuis le début de son histoire écrite. L'ouragan coûta la vie à au moins 485 personnes, dont près de 260 anciens combattants de la Première Guerre qui travaillaient sur une partie de l'Overseas Highway dans le cadre d'un projet fédéral d'aide. Ces vétérans étaient issus des rangs de la Bonus Army, groupe de soldats qui campèrent aux marches du Capitole des États-Unis au début des années 1930 pour exiger la compensation promise par le gouvernement fédéral, et qui furent dispersés le 28 juillet 1932 par les troupes de l'armée américaine sous le commandement du général Douglas MacArthur. Par la suite, l'administration du président Franklin D. Roosevelt employa, par le biais de la Works Progress Administration, certains d'entre eux pour effectuer des travaux de secours. Le jour de la tempête, des fonctionnaires envoyèrent un train pour évacuer ces hommes, mais il n'atteignit jamais les camps situés sur l'île de Lower Matecumbe Key. L'image présentée ici est une vue aérienne du train d'évacuation funeste, prise trois jours après la tempête. Les vents forts et une marée de tempête estimée à 5,49 mètres (18 pieds) balayèrent le train sur le côté de la voie ferrée. L'auteur Ernest Hemingway, qui résidait à l'époque à Key West, rendit compte de l'indignation publique à l'égard de la tragédie dans un essai intitulé « Qui a tué les anciens combattants ? », publié quelques jours à peine après l'ouragan. Une enquête gouvernementale examina la mauvaise gestion de l'évacuation et les défauts du travail de prévision du Bureau de météorologie les jours précédant l'arrivée de la tempête sur les côtes. Le jugement officiel finit par déterminer que la nature, et non pas une erreur humaine, était à blâmer dans les deux cas. À la suite de l'ouragan de la Fête du travail de 1935, le Bureau de météorologie établit des stations de surveillance supplémentaires dans le sud de la Floride. Il prit aussi des mesures d'amélioration en matière de préparation aux catastrophes dans les zones côtières vulnérables. Si l'ouragan est aujourd'hui encore classé comme l'un des plus puissants à toucher terre aux États-Unis, il demeure surtout dans les mémoires comme la conclusion tragique de l'histoire de la Bonus Army.

Dernière mise à jour : 11 septembre 2017