Portrait de Charlie Micco, cowboy séminole de la réserve indienne de Brighton

Description

Les Indiens séminoles furent prédominants dans le secteur de l'élevage en Floride au début du XIXe siècle. Les Séminoles, qui à l'origine ne sont pas un peuple d'éleveurs, héritèrent du bétail que les Espagnols abandonnèrent au XVIe siècle et intégrèrent cette pratique dans leur propre culture. La quasi-totalité du cheptel séminole disparut à cause des combats pendant les guerres séminoles (1817−1818, 1835−1842 et 1855−1858). Après le déplacement de la grande majorité des Séminoles et la saisie de leurs bêtes, le reste des Indiens de Floride adaptèrent leur culture d'élevage aux sangliers, abondants dans le sud et le centre de la Floride. Dans le cadre du New Deal amérindien lors de la Grande Dépression, le gouvernement fédéral développa un programme d'élevage destiné aux Séminoles de Floride. Celui-ci visait à fournir des fondements économiques à la tribu, et finalement à la détourner de son mode de vie traditionnel basé sur la chasse, plus possible dans le sud de la Floride. Un premier troupeau d'une réserve de l'ouest fut envoyé en Floride au début des années 1930, mais il fut lourdement accablé par la chaleur. D'autres efforts d'élevage combinèrent les caractéristiques préférables du bétail sauvage de Floride, qui descendait de l'ancien cheptel espagnol, et les variétés productrices de viande bovine établies. Les programmes d'élevage permirent finalement de produire des animaux robustes capables de résister au climat et de gagner du poids. Charlie Micco, photographié ici, joua un rôle essentiel au début du développement du programme d'élevage bovin de la réserve de Brighton, située au nord-ouest du lac Okeechobee. Les fonctionnaires fédéraux choisirent Micco, car il avait déjà travaillé avec des vaches pour des bouviers blancs près de Brighton. Le gouvernement aida à gérer le programme d'élevage des Séminoles pendant plusieurs décennies, puis la tribu prit progressivement le contrôle total du programme durant la seconde moitié du XXe siècle. Le cliché fut réalisé par Joseph Janney Steinmetz, photographe professionnel de renommée mondiale, dont les images parurent dans des publications telles que Saturday Evening Post, Life, Look, Time, Holiday, Collier's et Town & Country.

Dernière mise à jour : 14 mars 2016