Séminoles tenant des fers lors d'un rassemblement et d'un marquage du bétail dans la réserve indienne séminole de Big Cypress

Description

Le secteur de l'élevage bovin en Floride commença peu après l'établissement de la ville la plus ancienne de la nation, Saint-Augustine, en 1565. Les Espagnols importèrent du bétail pour satisfaire les besoins de la colonie, petite mais essentielle. À l'aube du XVIIIe siècle, les bouviers espagnols, africains et indiens élevaient déjà des vaches dans les vastes prairies humides et les terrains broussailleux du nord et du centre de la Floride. La Chula, le ranch le plus grand de la Floride espagnole, comptait des milliers de têtes de bétail vers la fin du XVIIe siècle. Les migrants séminoles se lancèrent dans l'élevage du bétail dans le nord de la Floride après l'effondrement du système missionnaire espagnol vers le début du XVIIIe siècle. Lorsque dans les années 1770 William Bartram arriva dans la ville séminole de Cuscowilla (ou Tuscawilla), située près des anciennes terres du ranch La Chula, dans l'actuel parc Paynes Prairie, il découvrit des milliers de bovins paissant dans la prairie luxuriante. Les Séminoles demeurèrent les principaux éleveurs de bétail de Floride jusqu'à la fin de la Seconde Guerre séminole en 1842. Pendant la guerre de Sécession, les Crackers de Floride, qui tirent leur nom du bruit du claquement de leurs fouets, approvisionnèrent l'armée de la Confédération en viande de bœuf, et ils envoyèrent du bétail par bateau à Cuba et dans d'autres îles des Caraïbes, en passant par Punta Rassa, près de l'embouchure du Caloosahatchee. La filière de l'élevage bovin moderne en Floride prit son essor avec l'apparition des chemins de fer à la fin du XIXe siècle. Au XXe siècle, les bouviers développèrent des races spécialement adaptées aux conditions extrêmes du climat de la Floride. La mise en œuvre des lois imposant les pâturages clos dans tout l'État mit fin au pacage libre à la fin des années 1940. Aujourd'hui, le secteur de l'élevage bovin reste un élément essentiel de l'économie de la Floride, qui se classe parmi les États produisant le plus de bétail aux États-Unis. La tribu séminole de Floride est l'un des producteurs les plus importants de l'État. Sur cette photographie, des cowboys séminoles de la réserve de Big Cypress tiennent des fers, forgés de façon à former leurs initiales, en vue du marquage au fer rouge des bêtes.

Dernière mise à jour : 17 octobre 2014