Musique pour la Saint-Georges

Description

La construction d'une chapelle dédiée à saint Georges, au Palau de la Diputació del General (Palais de la principauté de Catalogne, aujourd'hui appelé Palau de Generalitat de Catalunya, ou Palais du gouvernement de Catalogne), fut décidée durant la session de 1432 de la Cour générale de la principauté de Catalogne, tenue à Barcelone. Saint Georges est le saint patron de la Diputació del General. À la fin du XVIe siècle, la nouvelle chapelle, l'actuel Salon Saint-Georges, fut bâtie pour accueillir la foule se réunissant lors des grandes célébrations, telles que le 23 avril, jour de la Saint-Georges. Ce manuscrit contient l'ensemble des compositions religieuses polyphoniques devant être chantées pendant les fêtes dans la chapelle. Le compositeur, Joan Pau Pujol (1573−1626), présenta les ouvrages aux députés ecclésiastiques, civils et militaires de la Diputació del General entre 1623 et 1626. Selon le musicologue Higini Anglès (1888−1969), le manuscrit est de la main de Pujol. Compositeur et organiste, Pujol fut une figure majeure de la musique catalane du XVIIe siècle. Il est considéré comme le lien entre la fin de la Renaissance et le début de l'ère baroque en Catalogne. Maître de chapelle des cathédrales de Tarragone (1593−1595), d'El Pilar de Saragosse (1595−1612) et de Barcelone (1612−1626), il produisit de nombreux ouvrages religieux et laïques avec une maîtrise impeccable de la polychoralité impliquant la combinaison des voix solistes et des chœurs, et un riche contre-chant. Bon nombre des compositions de Pujol, qui jouit d'une renommée mondiale, figurent dans d'éminents chansonniers de différents pays. Malgré cela, ses œuvres ne furent pas publiées. Ce n'est qu'au début du XXe siècle qu'elles furent retrouvées par le musicologue Felipe Pedrell (1841−1922). Ce manuscrit se distingue par la précision de ses notations musicales. Dans l'incipit de chaque voix, les quatre initiales du début sont enluminées ; la première contenant une représentation de saint Georges. La reliure en cuir brun est ornée de dorures, dont la croix de saint Georges (armoiries de la Diputació del General de Catalogne) gaufrée sur la première de couverture. Le document appartient à la magnifique collection du compositeur et bibliophile Joan Carreras i Dagas (1828−1900). Par la suite, Pedrell lui attribua le numéro 389 dans le premier volume du catalogue de la collection, publié en 1908.

Dernière mise à jour : 11 août 2017