13 janvier 889. Consécration

Description

Au IXe siècle, le château de Tona, situé sur la plaine de Vic, dans l'est de la Catalogne, protégeait le territoire environnant et le défendait des éventuelles attaques sarrasines durant la lutte contre les musulmans pour le contrôle de l'Espagne. L'église de Saint-André fut construite près du château par les habitants du village, qui la dotèrent d'ornements, de livres et d'objets liturgiques, mais également des maisons et des terres nécessaires à son entretien. L'évêque de Vic, appelé Gotmar, consacra l'église en 888 et lui octroya une maison voisine et des revenus féodaux. Le prêtre Athanagild attesta l'acte. Ce document très bien conservé, écrit en minuscules carolines, se termine par la phrase en latin surgite, sancti, de abitationibus vestris, loca sanctificate et plebem benedicite et nos homines peccatores in pace custodite (Oh saints, quittez vos demeures, sanctifiez ce lieu, bénissez ce peuple et maintenez la paix, pour nous pécheurs), accompagnée de notations musicales, qui fut probablement chantée le jour de la consécration. Ces neumes seraient les plus anciens d'Europe.

Dernière mise à jour : 13 janvier 2015