Messe de Barcelone. Ars nova

Description

Au milieu du XIVe siècle, des choristes et des ménestrels étrangers au service de la maison royale de Catalogne-Aragon introduisirent de nouveaux styles musicaux dans le pays. Sous les règnes de Pierre IV d'Aragon (Pierre III dans la principauté de Catalogne, règne : 1336−1387), de Jean Ier (règne : 1387−1395) et de Martin Ier (appelé Martin l'Humain, règne : 1396−1410), la plupart des ménestrels étaient originaires d'Allemagne, des Flandres, de France, d'Angleterre, d'Italie et de Castille. Les monarques de la maison royale de Catalogne-Aragon étaient considérés comme les mécènes les plus remarquables du royaume, faisant de la cour royale l'un des centres musicaux majeurs d'Europe. L'Ars Nova, style musical de l'époque, joua un rôle très important dans la cour d'Aragon, contrairement au reste de la péninsule Ibérique. Ce courant dut son influence à l'admiration des cours de Jean Ier et de Martin l'Humain pour les musiciens français, particulièrement Guillaume de Machaut (1300−1377 env.). En outre, de nombreux chanteurs à la chapelle royale de Barcelone venaient de la chapelle pontificale d'Avignon, devenant une sorte d'institution subsidiaire de cette dernière. Cette messe polyphonique de la fin du XIVe siècle fait partie du répertoire liturgique de cette période. Elle constitue l'un des premiers cycles polyphoniques complets de la partie ordinaire de la messe encore utilisée aujourd'hui, notamment semblable à la Messe de Notre Dame de Guillaume de Machaut. Cette messe est issue du répertoire d'Avignon, mais elle est associée à la chapelle musicale catalane et aragonaise. Elle contient les parties habituelles, à savoir le Kyrie, le Gloria, le Credo, le Sanctus et l'Agnus Dei. La dernière partie, l'Agnus Dei, est à quatre voix alors que les autres sont à trois voix. Malgré une cohérence interne apparente, plusieurs parties furent composées indépendamment par différents auteurs, dont la plupart demeurent anonymes, et ce n'est que plus tard qu'elles furent rassemblées pour former la messe. Le Credo est attribué à un certain Sortes ou Sortis, s'agissant peut-être de Steve de Sort, musicien de la cour d'Aragon, ou de Nicholes Sortes, associé à Avignon. La Messe de Barcelone est un court manuscrit magnifique sur parchemin, qui fut ajouté aux collections de la Bibliothèque de Catalogne en 1926.

Dernière mise à jour : 13 janvier 2015