Les moissonneurs

Les moissonneurs

Description

En 1993, le parlement de Catalogne, communauté autonome espagnole, déclara Els Segadors (Les moissonneurs) hymne officiel de la région. Cet hymne, qui ne fut pas écrit à des fins particulières, est le résultat de la longue évolution historique d'une chanson populaire. Les paroles font référence à l'événement historique connu sous le nom de la guerre des faucheurs, qui commença en 1640 lorsque 1 000 travailleurs armés de leurs faucilles pénétrèrent dans Barcelone le jour de la Fête-Dieu. Ce soulèvement eut lieu en réaction aux abus commis par les troupes de Philippe IV d'Espagne et du comte-duc d'Olivares à l'encontre des villes catalanes lorsqu'elles traversaient le territoire catalan, notamment l'assassinat de plusieurs membres de la garde à Barcelone. La tradition orale et sans doute la tradition écrite contribuèrent à la diffusion de la chanson et au développement d'une variété de paroles et de mélodies au cours d'une période de plus de 200 ans. À la fin du XIXe siècle, la chanson était tombée dans l'oubli populaire, mais la version de l'un des grands poètes catalans, Jacint Verdaguer (1845−1902), lui rendit la faveur du public. Différents compositeurs mirent la chanson en musique pour des voix solistes ou des chœurs masculins ou mixtes, puis les gramophones et les premières lignes de chemin de fer firent le reste, permettant à la chanson de gagner une grande notoriété dans la région. Durant le premier tiers du XXe siècle, il y eut un débat sur le besoin d'un hymne national pour la Catalogne, étant donné qu'elle n'en avait jamais eu un, ou à savoir si Els Segadors pouvait déjà être accepté comme hymne. La chanson fut interdite sous le règne de Franco (1939−1975), ce qui empêcha les nouvelles générations de la connaître. Ce cylindre de cire contient la version pour chœur mixte d'Els Segadors, écrite en 1897 par Lluís Millet (1867−1941), chantée par Orfeó Català (chorale basée à Barcelone) et dirigée par le compositeur. Bien que le son du cylindre soit de mauvaise qualité, les voix mixtes et le texte sont clairement audibles. Ce document sonore fait partie d'une collection de cylindres de cire enregistrés probablement entre 1903 et 1910 par Rupert Regordosa et acquis par la Bibliothèque de Catalogne auprès du violoniste Xavier Turull en 2000. On ne connaît ni la date ni le lieu exacts de l'enregistrement.

Dernière mise à jour : 13 janvier 2015