Carte générale du gouvernement de Pskow : avec l'indication des chemins de poste et autres grands chemins praticables, des stations et des distances entre elles en verstes

Description

Cette carte de 1820 de la province de Pskov (ou Pskow) est extraite du vaste ouvrage intitulé Geograficheskii atlas Rossiiskoi imperii, tsarstva Pol'skogo i velikogo kniazhestva Finliandskogo (Atlas géographique de l'Empire russe, du Royaume de Pologne et du grand-duché de Finlande), contenant 60 cartes de l'Empire russe. Compilé et gravé par le colonel V.P. Piadyshev, il témoigne des travaux topographiques détaillés menés par les cartographes militaires russes durant le premier quart du XIXe siècle. La carte montre les centres de population (cinq catégories classées par taille), les bureaux postaux, les routes (quatre types), les frontières des provinces, des districts et des états, ainsi que des monastères. Les distances sont indiquées en verstes, unité de mesure russe qui n'est plus utilisée aujourd'hui, équivalant à 1,07 kilomètre. Les légendes et les toponymes sont fournis en russe et en français. Pskov est l'une des villes les plus anciennes de Russie, remontant au début du Xe siècle. Cette époque et ce lieu furent marqués par l'influence viking sur la formation de la Rus de Kiev, premier État slave de l'est. La région de Pskov, longtemps située à la frontière territoriale occidentale de la Russie, possède une importante histoire d'échanges commerciaux et de relations conflictuelles. Au début de son existence, la cité tomba sous la domination de la ville russe voisine de Novgorod. Elle fut libérée des chevaliers Teutoniques en 1242 par les forces novgorodiennes d'Alexandre Nevski (événement immortalisé dans le célèbre film de Sergueï Eisenstein Alexandre Nevski). L'histoire médiévale de Pskov, à l'instar de celle de Novgorod, est inhabituelle, car la ville fut administrée par un conseil municipal, et elle possédait un code juridique et un statut d'avant–poste oriental de la Hanse. L'importance de la province de Pskov comme région frontalière s'estompa après la conquête de l'est de la région baltique par Pierre le Grand pour l'Empire russe durant la grande guerre du Nord (1700−1721).

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Dépôt topographique militaire, Saint-Pétersbourg, en Russie

Titre dans la langue d'origine

Генеральная Карта Псковской Губернiи Съ показанiемъ почтовыхъ и большихъ проѣзжихъ дорогъ, станцiй и разстоянiя между оными верстъ.

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 carte ; 40 x 38 centimètres

Notes

  • Échelle : 1:1 050 000

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 octobre 2015