Carte générale du gouvernement d'Archangel : avec l'indication des chemins de poste et autres grands chemins praticables, des stations et des distances entre elles en verstes

Description

Cette carte de 1824 de la province d'Arkhangelsk (ou Archangel) est extraite du vaste ouvrage intitulé Geograficheskii atlas Rossiiskoi imperii, tsarstva Pol'skogo i velikogo kniazhestva Finliandskogo (Atlas géographique de l'Empire russe, du Royaume de Pologne et du grand-duché de Finlande), contenant 60 cartes de l'Empire russe. Compilé et gravé par le colonel V.P. Piadyshev, il témoigne des travaux topographiques détaillés menés par les cartographes militaires russes durant le premier quart du XIXe siècle. La carte montre les centres de population (six catégories classées par taille), les bureaux postaux, les routes (cinq types), les frontières des provinces, des districts et des états, ainsi que des monastères, des usines et des forts. Les distances sont indiquées en verstes, unité de mesure russe qui n'est plus utilisée aujourd'hui, équivalant à 1,07 kilomètre. Les légendes et les toponymes sont fournis en russe et en français. La région d'Arkhangelsk était déjà mentionnée dans les sagas scandinaves du XIIe siècle. L'auteur islandais Snorri Sturluson lui consacra des écrits en utilisant le nom viking de Bjarmaland. Les Russes de Novgorod, qui étaient désormais des descendants politiques et ethniques des Vikings, arrivèrent également dans ces terres au XIIe siècle. Ils fondèrent Kholmogory comme centre de commerce sur la Dvina septentrionale. Le village fut remplacé à la fin du XVIe siècle par Arkhangelsk, située à l'embouchure de la Dvina septentrionale sur la mer Blanche. Le site orthodoxe russe le plus célèbre du nord de la Russie, le monastère Solovetski, fut bâti dans la province dans les années 1430 sur une île de la mer Blanche. La région fut ensuite explorée par le marchand anglais Richard Chancellor, qui navigua en mer Blanche en 1553. Grâce au voyage de Chancellor, des relations commerciales furent établies entre l'Angleterre et Ivan le Terrible, entraînant la création de la Compagnie de Moscovie. Le couloir d'échanges entre Arkhangelsk et Moscou, bientôt utilisé par les marchands Écossais et Néerlandais, devint le portail commercial étranger le plus important pour la Russie jusqu'à la fondation de Saint-Pétersbourg en 1703.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Dépôt topographique militaire, Saint-Pétersbourg, en Russie

Titre dans la langue d'origine

Генеральная Карта Архангельской Губернiи Съ показанiемъ почтовыхъ и большихъ проѣзжихъ дорогъ, станцiй и разстоянiя между оными верстъ

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 carte ; 72 x 38 centimètres

Notes

  • Échelle : 1:3 360 000

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 octobre 2015