Carte générale de la province de Livonie : avec l'indication des chemins de poste et autres grands chemins praticables, des stations et des distances entre elles en verstes

Description

Cette carte de 1820 de la province de Livonie est extraite du vaste ouvrage intitulé Geograficheskii atlas Rossiiskoi imperii, tsarstva Pol'skogo i velikogo kniazhestva Finliandskogo (Atlas géographique de l'Empire russe, du Royaume de Pologne et du grand-duché de Finlande), contenant 60 cartes de l'Empire russe. Compilé et gravé par le colonel V.P. Piadyshev, il témoigne des travaux topographiques détaillés menés par les cartographes militaires russes durant le premier quart du XIXe siècle. La carte montre les centres de population (six catégories classées par taille), les bureaux postaux, les routes (quatre types), les frontières des provinces et des districts, ainsi que des tavernes et des postes de douanes. Les distances sont indiquées en verstes, unité de mesure russe qui n'est plus utilisée aujourd'hui, équivalant à 1,07 kilomètre. Les légendes et les toponymes sont fournis en russe et en allemand. Le territoire représenté sur la carte correspond à la partie sud de l'actuelle Estonie et à la partie nord de l'actuelle Lettonie. Aux XIIe–XIIIe siècles, les Frères livoniens de l'Épée, ordre catholique militaire, s'emparèrent de la majeure partie de cette région durant les croisades nordiques. La zone borde le lac Peïpous (ou lac Chudskoye, en russe, sur cette carte), qui fut le site de la célèbre « bataille sur glace » en 1242. Cet affrontement légendaire, opposant les chevaliers Teutoniques aux Russes de Novgorod, permit à Alexandre Nevski de s'établir comme le saint patron de la Russie. Le conflit définit une frontière officielle entre les territoires médiévaux russes et allemands. Au cours des siècles suivants, l'élite allemande ecclésiastique (appelée plus tard les Germano–Baltes) forma une noblesse foncière qui asservit les paysans estoniens et lettons autochtones. Par la suite, les barons allemands locaux, qui habitaient dans les châteaux et les domaines établis par les chevaliers Teutoniques, partagèrent la gouvernance avec les évêques et les archevêques de Riga, de Dorpat (aujourd'hui Tartou) et d'autres villes régionales de la confédération livonienne. Les rois suédois conquirent l'ensemble de la zone au XVIe siècle et instaurèrent une culture luthérienne en Livonie suédoise. La guerre livonienne qui s'ensuivit entre la Russie, la Suède et la République des Deux Nations entraîna d'autres bouleversements à la fin du XVIe siècle. Pierre le Grand saisit la région durant la grande guerre du Nord (1700−1721) qui l'opposa à Charles XII de Suède, puis la zone fut intégrée à l'Empire russe sous le nom de province de Livonie.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Dépôt topographique militaire, Saint-Pétersbourg, en Russie

Titre dans la langue d'origine

Генеральная Карта Лифляндской Губернiи Съ показанiемъ почтовыхъ и большихъ проѣзжихъ дорогъ, станцiй и разстоянiя между оными верстъ

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 carte ; 40 x 38 centimètres

Notes

  • Échelle : 1:1 050 000

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 octobre 2015