Carte générale de la province de Moscou : avec l'indication des chemins de poste et autres grands chemins praticables, des stations et des distances entre elles en verstes

Description

Cette carte de 1821 de la province de Moscou est extraite du vaste ouvrage intitulé Geograficheskii atlas Rossiiskoi imperii, tsarstva Pol'skogo i velikogo kniazhestva Finliandskogo (Atlas géographique de l'Empire russe, du Royaume de Pologne et du grand-duché de Finlande), contenant 60 cartes de l'Empire russe. Compilé et gravé par le colonel V.P. Piadyshev, il témoigne des travaux topographiques détaillés menés par les cartographes militaires russes durant le premier quart du XIXe siècle. La carte montre les centres de population (six catégories classées par taille), les bureaux postaux, les routes (quatre types), les frontières des provinces et des districts, ainsi que des monastères et des usines. Les distances sont indiquées en verstes, unité de mesure russe qui n'est plus utilisée aujourd'hui, équivalant à 1,07 kilomètre. Les légendes et les toponymes sont fournis en russe et en français. Le prince de Souzdal, Iouri Vladimirovitch (appelé Iouri Dolgorouki), fonda Moscou au milieu du XIIe siècle en tant qu'avant–poste fortifié pour son royaume, dans les confins septentrionaux de la Rus de Kiev. Moscou gagna en importance lorsque bon nombre des villes voisines furent mises à sac par les Mongols au XIIIe siècle. Les princes de Moscou, qui connaissaient bien la politique complexe de la Horde d'or, parvinrent à poursuivre leurs intérêts grâce à des négociations subtiles et à des services rendus aux khans à Saraï. À la fin du XIVe siècle, Dimitri Donskoï constitua une armée, qui remporta la première grande victoire militaire russe sur les Mongols lors de la bataille de Koulikovo en 1380. Par la suite, les grands princes de Moscou cessèrent de payer des tributs à la Horde d'or et commencèrent le processus du « rassemblement des terres russes », avec Moscou comme capitale nationale officielle, qui bâtit son plein sous Ivan le Grand à la fin du XVe siècle. Ivan le Terrible devint le premier tsar russe au milieu du XVIe siècle. Il continua l'expansion de la Moscovie dans la basse Volga et pour finir en Sibérie. À la chute de Constantinople aux mains des Turcs ottomans en 1453, Moscou fut surnommée la « Troisième Rome » et, en 1589, elle devint le siège d'un patriarcat orthodoxe. Au début du XVIIIe siècle, Pierre le Grand se tourna vers l'ouest et déplaça la capitale nationale dans sa nouvelle ville sur la Baltique, Saint–Pétersbourg.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Dépôt topographique militaire, Saint-Pétersbourg, en Russie

Titre dans la langue d'origine

Генеральная Карта Московской Губернiи Съ показанiемъ почтовыхъ и большихъ проѣзжихъ дорогъ, станцiй и разстоянiя между оными верстъ.

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 carte ; 40 x 38 centimètres

Notes

  • Échelle : 1:840 000

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 octobre 2015