Carte générale de la province de Kostroma : avec l'indication des chemins de poste et autres grands chemins praticables, des stations et des distances entre elles en verstes

Description

Cette carte de 1822 de la province de Kostroma est extraite du vaste ouvrage intitulé Geograficheskii atlas Rossiiskoi imperii, tsarstva Pol'skogo i velikogo kniazhestva Finliandskogo (Atlas géographique de l'Empire russe, du Royaume de Pologne et du grand-duché de Finlande), contenant 60 cartes de l'Empire russe. Compilé et gravé par le colonel V.P. Piadyshev, il témoigne des travaux topographiques détaillés menés par les cartographes militaires russes durant le premier quart du XIXe siècle. La carte montre les centres de population (six catégories classées par taille), les bureaux postaux, les routes (quatre types), les frontières des provinces et des districts, ainsi que des monastères et des usines. Les distances sont indiquées en verstes, unité de mesure russe qui n'est plus utilisée aujourd'hui, équivalant à 1,07 kilomètre. Les légendes et les toponymes sont fournis en russe et en français. Kostroma fut fondée au XIIe siècle dans un endroit privilégié le long de la Volga. Après avoir résisté aux raids mongols, Kostroma servit de refuge dans les forêts du nord aux princes russes cherchant à échapper à la Horde d'or. La ville bénéficia de son emplacement sur la route principale entre Moscou et Arkhangelsk, sur la mer Blanche (puis par navire vers l'Europe occidentale), gagnant en richesse et en importance au fil des siècles. Kostroma devint par la suite célèbre pour son monastère Ipatiev, fondé en 1330 environ par un ancêtre tatar princier du tsar Boris Godounov, qui le fit rebâtir en pierres au début du XVIIe siècle. La famille Romanov fut également originaire de la région de Kostroma. Ce fut au monastère Ipatiev que Michel Romanov fut nommé tsar de Moscovie en 1613, après une invasion polonaise et le Temps des troubles. À la fin du XVIIIe siècle, la ville fut reconstruite selon un désormais célèbre modèle radial à la demande de Catherine la Grande par ses urbanistes. Le tsar Nicolas II visita Kostroma en 1913 pour commémorer les origines de la famille Romanov pendant les célébrations du tricentenaire des tsars Romanov.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Dépôt topographique militaire, Saint-Pétersbourg, en Russie

Titre dans la langue d'origine

Генеральная Карта Костромской Губернiи Съ показанiемъ почтовыхъ и большихъ проѣзжихъ дорогъ, станцiй и разстоянiя между оными верстъ

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 carte ; 40 x 38 centimètres

Notes

  • Échelle : 1:1 470 000

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 octobre 2015