Testament olographe et codicille de Jeanne Mance, cofondatrice de Montréal

Description

Jeanne Mance (1606−1673) fut la première infirmière laïque à exercer à Montréal. Fondatrice et première économe de l'Hôtel-Dieu de Montréal, elle fut également un personnage emblématique de l'histoire de la ville. Elle arriva initialement au Canada en 1641, poussée par sa conviction religieuse et sa volonté de servir les colons et le peuple autochtone en établissant un hôpital. Elle supervisa la construction de l'Hôtel-Dieu, et revint plusieurs fois en France afin de réunir les fonds nécessaires au projet. Reconnue fondatrice de la ville, elle partage ce titre mérité avec l'officier français Paul de Chomedey de Maisonneuve (1612−1676), premier gouverneur de Montréal. Dans son testament, présenté ici, elle lègue son cœur aux montréalais, et demande aux infirmières de l'hôpital de prendre soin de son corps. Sa dépouille fut placée dans la crypte de la chapelle de l'actuel Hôtel-Dieu de Montréal. Établi en 1645, l'Hôtel-Dieu de Montréal est le plus ancien hôpital de la ville. Le testament fut rédigé par Bénigne Basset, (dit Deslauriers, 1629−1699 env.), notaire, greffier au tribunal et arpenteur, qui arriva à Montréal avec les sulpiciens en 1657.

Date de création

Titre dans la langue d'origine

Testament olographe. De Damoiselle Jeanne administratrice de l'hôpital de Montréal. Avec un codicile du 27 Mai 1673 fair par Main

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 feuille de papier pliée, écriture à l'encre

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 15 juillet 2014