Estampes des inscriptions sur le Mao Gong Ding, tripode du duc Mao

Description

Le Mao Gong Ding, chaudron tripode en bronze, fut mis au jour à la fin de la période Daoguang (1821−1850) dans le comté de Qishan, dans la province du Shaanxi. Les ding, largement utilisés comme réceptacles rituels, devinrent des symboles hiérarchiques sous la dynastie Zhou (1046−256 av. J.-C. env.). Les estampes présentées ici sont celles des inscriptions sur le ding le plus célèbre, qui appartint à l'origine à Mao Gong. La paroi intérieure du réceptacle contient 497 caractères, l'inscription sur bronze la plus longue connue à ce jour. L'inscription raconte l'histoire de la fin de la période des Zhou de l'Ouest (1046−771 av. J.-C. env.), particulièrement le règne de l'empereur Xuan au IXe siècle avant Jésus-Christ, le service de son oncle le duc de Mao en tant que chef du gouvernement et une liste des distinctions et des titres honorifiques du duc. Elle constituait un véritable trésor national. Les estampes du ding de la Bibliothèque nationale de Chine remontent aux périodes Xianfeng et Tongzhi de la dynastie Qing (1851−1874), lorsqu'elles furent initialement réalisées par Chen Jieqi (1813−1884) ou son élève. Les images sont naturelles et réalistes, donnant une impression tridimensionnelle. Il s'agit d'un ensemble d'estampes plein format très précieux. Avant d'arriver à la Bibliothèque nationale de Chine, il appartenait aux collections de Chen Huaisheng (1928−1962). Il inclut une inscription manuscrite de Luo Zhenyu (1866−1940) dans le style d'un grand sceau. Chen Jieqi fut le premier collectionneur professionnel d'inscriptions plein format du Mao Gong Ding, et la valeur de ses estampes est comparable à celle de la première édition d'un livre rare.

Dernière mise à jour : 25 novembre 2014