Peinture de la réunion au pavillon des orchidées pendant la fête de purification du printemps

Description

Ce rouleau estampé combine deux ouvrages : Lanting xu tie (Calligraphie de la préface au recueil de poèmes du pavillon des orchidées) de Wang Xizhi (321−379) et Liu shang tu (Les coupes flottantes), à l'origine une peinture, de l'artiste Song Li Gonglin (1049−1106). L'empereur Qianlong (règne : 1736−1795) commanda le rouleau, qui fut réimprimé à partir de l'estampe Song en ajoutant les parties manquantes, basé sur le fragment de Lanting tu (Illustrations de Lanting) de Zhu Yiyin (1536−1603), prince Yi de la dynastie Ming. La partie manquante de la calligraphie des poèmes de Wang Xizhi dans l'édition de Dingwu (l'actuel comté de Zhending, dans la province du Hebei) fut également ajoutée en s'appuyant sur une estampe Song de la collection impériale. La stèle gravée de Lanting tu se trouvait à l'origine dans le jardin impérial, Yuanmingyuan, mais les troupes alliées franco-britanniques la détruisirent en 1860 au cours de la seconde guerre de l'opium. Les estampes de la pierre furent toutefois préservées jusqu'à aujourd'hui et elles appartiennent désormais aux collections de la Bibliothèque nationale de Chine. Bien qu'il s'agisse ici d'un exemplaire de la période Qianlong de la dynastie Qing, créé en 1781, ses textes complets et la qualité sophistiquée de l'estampage lui confèrent une valeur supérieure à la copie Ming. Cet ouvrage est un trésor inestimable.

Dernière mise à jour : 11 mai 2015