Feuilles d'un carnet afghan : les expériences d'un officier anglais et de son épouse à Kaboul

Description

Ernest Thornton, officier anglais et directeur industriel, fut engagé en 1892 par le souverain afghan, l'émir 'Abd al-Rahman Khān (règne : 1880−1901), pour établir une tannerie et une usine de cuir à Kaboul. Après s'être heurté à des difficultés de tous ordres durant le projet, Thornton démissionna de son poste et quitta l'Afghanistan l'année suivante. À la fin de l'année 1902, le gouvernement afghan lui proposa de revenir à Kaboul pour réessayer d'établir une usine. Thornton et son épouse Annie vécurent de 1903 à 1909 en Afghanistan, où il fit construire et exploita une usine produisant des bottes pour l'armée afghane. Thornton, qui fut un temps le seul Anglais vivant dans le pays, travailla étroitement avec le successeur d'Abd al-Rahman, l'émir Habibullah Khān (règne : 1901−1919), qui chercha à moderniser l'Afghanistan, mais dont la passion réelle était le golf. Dans Feuilles d'un carnet afghan, les Thornton racontent leur vie dans ce pays. L'ouvrage offre un portrait détaillé de l'émir Habibullah Khān et de la vie à la cour, ainsi que des observations sur la vie religieuse, les coutumes, les habitudes vestimentaires, la musique et les activités économiques afghanes. Les notes les plus intéressantes sont notamment celles d'Ernest Thornton sur la rapidité à laquelle une main d'œuvre afghane majoritairement analphabète, avec peu ou pas d'éducation formelle ou de formation au travail industriel, parvint à maîtriser les technologies modernes et à utiliser des machines actuelles importées d'Europe.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016