La brigade de Sale en Afghanistan, avec un récit de la prise et de la défense de Jellalabad

Description

Ce livre contient un récit élogieux des actions de la première brigade du Bengale, commandée par le colonel Robert Henry Sale (1782−1845) pendant la première guerre anglo-afghane (1838−1842). Le conflit commença à la fin de l'année 1838 lorsque les Britanniques envahirent l'Afghanistan depuis l'Inde, dans le but de renverser le souverain afghan, l'émir Dōst Moḥammad Khān, et de le remplacer par le roi précédent censé être probritannique, Shāh Shujā'. La brigade de Sale, qui se fraya un chemin dans le pays durant les combats, aida à installer sur le trône Shah Shujā' à Jalalabad. Dōst Moḥammad s'enfuit à Boukhara (aujourd'hui en Ouzbékistan), mais il revint pour mener une révolte en 1841−1842 contre les Britanniques et Shah Shujā'. Il s'empara de Kaboul et des tribus afghanes annihilèrent une force britannique de 4 500 hommes et des milliers de partisans. Sale parvint à conserver Jalalabad contre des attaquants supérieurs. Relevé par une grande force britannique sous le commandement de sir George Pollock, il se retira finalement en Inde. Sale mourut au combat, lors de la première guerre anglo-sikh de 1845−1846. Ce livre fut écrit par George Robert Gleig (1796−1888), chapelain des forces armées, soldat et auteur britannique qui produisit de nombreux livres sur des thèmes militaires, impériaux et associés à l'Inde.

Dernière mise à jour : 18 décembre 2018