Péricope (parties) de Sainte-Érentrude. Évangiles pour la messe selon le rite habituel, précédant les Évangiles capitulaires

Description

Ce livre, qui contient les « leçons », ou parties des écritures devant être lues dans le cadre de la liturgie des Heures, fut écrit en l'an 1150 environ, probablement à Salzbourg, diocèse situé près de l'actuelle frontière entre la Bavière et l'Autriche. Le manuscrit appartint au couvent bénédictin de Sainte-Érentrude (Saint Erentrud auf dem Nonnberg), fondé à Salzbourg en 711−712 par saint Rupert, dont la nièce, Érentrude, fut la première abbesse. Avec ses 56 miniatures représentant des scènes du Nouveau Testament et de la vie des saints, le manuscrit possède le cycle d'enluminures le plus complet de l'éminente école de peinture romane de Salzbourg. Ses illustrations semblent être inspirées par l'ouvrage appelé le lectionnaire de Custos Perhtolt (actif de 1070 à 1090), qui est aujourd'hui conservé à la Pierpont Morgan Library de New York. L'école de Salzbourg développa un nouveau style monumental en combinant les traditions des peintures byzantine et locale.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

Evangelia in missa legi solita, praecedente capitulari evangeliorum

Type d'élément

Description matérielle

102 feuilles : parchemin, enluminures

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Clm 15903
  • La description de cet ouvrage a été écrite par Karl–Georg Pfändtner, de la Bibliothèque d'État de Bavière.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 11 août 2017